L'histoire

img_0136

 

 

 

 

 

Antique hameau arabe sur les rives de la rivière Palancia, ALGAR de PALANCIA (523 habitants) est étroitement lié au Couvent-Château d'Arguin. Après l'avoir conquis, Jaime Ier la donna à Ramon Moret, qui à son tour la cèda à l'Ordre des Mercédaires en 1201. En 1438 à nouveau le titre revint à la Couronne puis fut vendu à Francisco Jardí.


Habitée par des Maures, la ville fut abandonnée après leur expulsion puis repeuplée par des Catalans. Pendant les guerres carlistes, Algar de Palancia a été le théâtre de nombreuses batailles de peu d'importance, en particulier le pillage de la colonne à El Serrador en 1836.


Le Château-Couvent de Arguines se trouve à l'extrémité de Algar de Palencia, dans le Pla d'Arguin, versant nord de la Sierra Calderona, à la frontière avec la commune de Segovia. Il s'agit d'un château d'origine musulmane, dans lequel Ramón Moret, premier seigneur du lieu, mis en place un hôpital qui fut par la suite cédé à l'ordre des Mercédaires, qui l'a transformé en une maison de prière et de repos. Il y établi le commandement d'Arguin, qui exerça sa juridiction sur le territoire. Jusqu'à 1278 il dépendait du diocèse de Valence, et depuis cette date de celui de Segorbe. En 1430, il fut assiégé lors d'une révolte des Maures avant d'être abandonné, quand les Mercédaires prirent la fuite en direction de Ségovie à la recherche d'une plus grande sécurité. Il est actuellement abandonné et en ruines, mais conserve encore ses murs principaux et une partie des tourelles défensives.


La Tour Arabe d'Algar de Palancia est au centre de la ville, sur la place du village. Elle est identifié grâce à l'ancienne fortification datant de la première occupation musulmane, comme un poste de garde avancé qui lui a donné sa protection. Elle est aujourd'hui restaurée et en parfait état, mais a perdu ses traits distinctifs, bien que le corps principal corresponde à celui de la vieille tour. Elle est carrée et son architecture d'origine a été renforcée avec la maçonnerie en pierre de taille dans les coins. Les installations abritent actuellement la mairie et un bar au rez de chaussée.